Sur la route des terroirs Alsaciens >

Zellenberg

Version mobile
English Deutsch

Zellenberg

La particularité de ce village, c'est peut-être ce qui reste de ses anciennes fortifications : deux tours d'angles, dont l'une porte un nid de cigognes...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur l'un des bancs qui se trouve devant l'église.
Zellenberg est perché sur une colline. Tout autour, les vignes s'étendent à perte de vue.
Mais la particularité de ce village, c'est peut-être ce qui reste de ses anciennes fortifications : deux tours d'angles, dont l'une porte un nid de cigognes.
La cigogne est l'emblème de l'Alsace. Et pourtant, elle a failli y perdre toutes ces plumes, il y a une vingtaine d'années...
Au début des années 80, il ne restait plus que deux couples migrateurs.
A cause des lignes à haute tension, de la chasse, de la sécheresse ou des pesticides...
C'est pourquoi les Alsaciens se sont mis au travail pour protéger l'échassier au long bec.
Ils ont créé un centre de réintroduction des cigognes dans lequel les oiseaux peuvent s'accoupler tranquillement et élever les petits cigogneaux.
Aujourd'hui, des centaines de cigognes se prélassent sur les toits et les clochers des villages alsaciens.
Au loin, à gauche, des vignes, à droite, des vignes... Du vin, encore du vin... Ce paysage reposant et ce breuvage enivrant en ont inspiré certains.
Haute Couture...
Un petit verre de vin d'Alsace, c'est comme une robe légère, une fleur de printemps, c'est le rayon de soleil qui vient égayer la vie... Christian Dior.
Amoureux...
Une bouteille de nos vignes et avec elle, une aimable fille, y'a-t-il de meilleurs briseurs de soucis que l'amour et le vin d'Alsace ? Joseph Graff.
Prévoyant...
Pour arriver, il faut mettre de l'eau dans son vin jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de vin. Jules Renard.
Retour haut de page