Sur la route des terroirs Alsaciens >

Kayserberg

Version mobile
English Deutsch

Kayserberg

Nous sommes devant la maison du Docteur Schweitzer. Sur l'un des côtés de sa façade : une pendule au cadran bleu et noir.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant la maison du Docteur Schweitzer.
Sur l'un des côtés de sa façade : une pendule au cadran bleu et noir.
" Il est minuit Docteur Schweitzer ", dit le livre et le film du même nom qui racontent l'histoire du médecin et son arrestation un soir à minuit. Considéré comme citoyen allemand et donc prisonnier civil, il est emprisonné par l'armée française au cours de l'année 1917 avant d'être libéré en 1918.
Albert Schweitzer est mondialement connu. Pour ses récompenses : en 1928, il est lauréat du prix Goethe et en 1953, Prix Nobel de la Paix.
Mais surtout, pour sa trajectoire hors du commun : à 9 ans, il joue de l'orgue paroissial.
Adulte, cette passion pour la musique ne le quitte pas. Il aime surtout Bach dont il devient un éminent spécialiste.
C'est lui qui interprète le morceau que vous entendez.
A presque 40 ans, il est docteur en médecine. Il part pour le Gabon. Là, il construit un dispensaire avec l'argent de ses concerts et les ventes de son livre sur Bach. Pendant toute sa vie, il retourne en Afrique pour aider les malades.
Philosophe, théologien, pasteur, médecin et cousin de Jean-Paul Sartre, Albert Schweitzer pense que l'homme doit agir en respectant son environnement.
Chaque fois que je suis sur le point d'abîmer une vie quelconque, il faut que je me pose clairement la question de savoir si c'est nécessaire. Jamais je ne devrai m'autoriser à aller au-delà de l'indispensable, même dans des cas apparemment insignifiants.
Cette éthique, décrite dans son livre La Paix par le respect de la vie, en fait l'un des premiers écologistes.
Le docteur Schweitzer n'est pas la seule célébrité du village. Dans les années 50, le cycliste Roger Heusden-zolder, remporte 8 étapes du Tour de France.
A chaque étape, il prend de l'avance sur ses concurrents. S'arrête sur le bord et nargue les autres cyclistes.
On le voit un jour brandir une pompe à vélo sous le nez d'un de ses concurrents.
Certains disent de lui qu'il est la " classe à l'état pur ". D'autres louent son caractère " jovial et bon enfant " et son tempérament anti-conformiste.
Le Kougelhopf est un mélange de farine, de sel, de sucre, des oeufs, du beurre, du lait, de la levure boulangère, des raisins de sultanine ou de corinthe.
Jean-Marie Viaux, restaurateur, fabriquant de Kougelhopf depuis plus de 20 ans
On fait tiédir le lait, on fait tiédir le beurre, on mélange le tout, on fait lever une fois, on casse, on fait lever une 2 ème fois, on moule.
A propos des moules, on ne lave jamais un moule à kougelhopf, on le laisse se culotter, plus il est culotté, meilleur seront vos kougelhopf.
Un kougelhopf à l'ancienne, c'est un kougelhopf que vous verrez de couleur plutôt brune avec ce qu'on appelle le cul qui n'est pas rond, le cul qui est plutôt plat. C'est un kougelhopf qui est riche en matière, il est plus coloré parce que plus de sucre et il est fait en une seule fois.
Le vrai kougelhopf doit être assez lourd, il doit peser en moyenne pour un grand kougelhopf, 600 g .
Retour haut de page