Aix-en-Provence : sur les pas des aixois célèbres >

Place d'Albertas

Version mobile
English

Place d'Albertas

Cette place ordonnancée rappelle les places royales, comme la place de Vendôme à Paris.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes place d' Albertas .
Cette place voit le jour à l'initiative la famille d' Albertas , l'une des familles les plus influentes d'Aix-en-Provence.
Sept de ses membres ont occupé la fonction de président du Parlement de Provence.
Durant la première moitié du 18ème siècle, le marquis Henri Reynaud d' Albertas habite l'hôtel particulier qui se trouve derrière vous. Et, comme l'explique Olivier Latil d' Albertas , descendant de la famille, il n'apprécie guère la vue qu'il a depuis ses fenêtres.
Il a en face de lui une rue étroite, avec des bâtiments sans intérêt particulier. Il crée un recul important, avec la place. Il crée aussi des façades harmonieuses, qui sont toutes sur le même modèle et créent tout à fait dans l'esprit baroque un décor à son hôtel particulier. Ce qui est intéressant, c'est le procédé utilisé, donc c'est une opération d'urbanisme comme on en ferait aujourd'hui. Donc, il achète les bâtiments, il les démolit. Il crée la place, il crée des maisons autour de la place, il crée une sorte de règlement de copropriété et il vend les maisons aux bourgeois de la ville d'Aix, qui s'installent dans ces maisons qui sont assez peu profondes, contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, avec un règlement très strict. Il leur interdit de changer les façades, il leur interdit de changer la couleur des volets, il leur interdit de surélever. Et donc on a une véritable opération de lotissements avant l'heure, avec cette place.
En raison de difficultés pour racheter les immeubles voués à la destruction, le marquis d' Albertas met plus de vingt ans avant de mener à bien son projet d'urbanisme et réaliser cette place ordonnancée qui rappelle les places royales, comme la place de Vendôme, à Paris.
La fontaine, avec sa vasque en fonte, remplace au début du 20ème siècle une autre fontaine en piteux état. C'est un cadeau fait à la ville par les élèves de l'Ecole supérieure des arts et métiers.
Une calade est un pavement fait de galets provenant de la Durance. Cet empierrement présente un double avantage : il facilite l'écoulement des eaux vers les caniveaux et permet aux habitants de rentrer chez eux sans trop se salir les pieds, en marchant sur le haut des galets.
L'hôtel Boyer d' Eguilles , construit à la fin du 17ème siècle. Il abrite aujourd'hui le Museum d'histoire naturelle. On peut y découvrir une riche collection de fossiles de dinosaures provenant du pays d'Aix.
Retour haut de page