Abou Simbel >

Abou Simbel

Version mobile
English

Abou Simbel

C'est ici que le plus célèbre des pharaons, Ramses II, ordonne l'édification d'un temple à sa gloire...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous voici aux portes du désert, aux confins de l'empire égyptien, sur des terres incertaines. C'est ici que le plus célèbre des pharaons, Ramsès II, ordonne l'édification d'un temple à sa gloire. Un de plus...
Bien évidemment, rien n'est trop beau pour Pharaon. Il décide que le temple ne sera pas " construit " mais qu'on le fera creuser dans la falaise qui surplombe le Nil. Dans le fond d'une galerie de plus de 70 mètres de long, on a sculpté dans la roche les statues des quatre dieux honorés ici. Il y a Ptah, dieu des ténèbres, et Amon, dieu de la fertilité. Et puis il y a le plus célèbre : Ré, l'incarnation du soleil ! A eux trois, ils représentent tous le clergé égyptien. Mais ?... Et pourtant il était bien question de quatre divinités ? Et bien la dernière statue n'est autre que Ramsès 2 lui-même. En se représentant, il s'impose des contraintes tout seul ! Il doit s'honorer et se rendre des cultes lui-même !... La mégalomanie de cet homme n'a aucune limite !
Mais quelques 3200 ans plus tard, un petit incident survient... On prévoit de construire le barrage d'Assouan, qui élèvera le niveau des eaux... et engloutira de nombreux vestiges de l'Egypte antique !
C'est alors que le sauvetage de cette merveille laisse place aux projets les plus fous, les plus incroyables. Pour l'arracher du Nil, l'UNESCO décide tout simplement de déplacer la montagne ! Ou plutôt de la découper en plusieurs centaines de blocs et de remonter le tout comme un puzzle, 60 mètres plus haut ! Pendant plus de cinq ans, ce sont donc ingénieurs, architectes, archéologues et ouvriers qui travaillent sans relâche.
Le déplacement du temple de Ramsès II est une réussite totale ! Seules quelques cicatrices sur les visages et corps des colosses de pharaon montant la garde en façade signalent les quelques manipulations que le temple a subies... mais grâce à ces prouesses techniques, il reste aujourd'hui l'un des sites les plus visité du pays !
Retour haut de page