L'Abbaye de Fontfroide, 9 siècles d'histoire et d'art >

La chapelle Saint Bernard

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch

La chapelle Saint Bernard

La chapelle des morts, édifiée pour un des grands bienfaiteurs de Fontfroide

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous êtes au centre de la chapelle Saint Bernard, également appelée Chapelle des morts. Regardez comme les couleurs fraîches et lumineuses de ces vitraux en font un lieu accueillant et presque joyeux. On est loin de l'atmosphère funèbre qui régnait ici au moyen-âge.
La chapelle Saint Bernard est dédiée à Saint Bernard de Clairvaux, une des figures majeures de l'ordre cistercien. Elle a été édifiée à la demande d'un des plus grands bienfaiteurs de l'abbaye, le chevalier Olivier de Termes. Il s'agit du fils d'une famille noble, fidèle à la foi cathare et dont l'oncle est un évêque...cathare. Pendant la croisade contre les albigeois on appelle " Faïdits " ces seigneurs qui persistent dans l'hérésie. Olivier de Termes est encore enfant lorsque son père est tué et son château confisqué. Il part pour la Catalogne où il se lie avec le comte de Toulouse et le roi d'Aragon, tous deux victimes comme lui de la croisade contre les albigeois. Après avoir pris les armes à plusieurs reprises pour les soutenir, Olivier de Termes revient dans le giron de l'Eglise et se met au service de Louis IX, plus connu sous le nom de Saint Louis. Ce chevalier plein de fougue devient alors un croisé exemplaire. Il part plusieurs fois en Terre Sainte, ce qui lui coûte beaucoup d'argent. C'est pour cela qu'en 1257, il vend une partie de ses terres à l'abbaye de Fontfroide. Sans oublier de lui faire une importante donation ! Quelques mois après cette vente, il rédige son testament et y fait don de la plupart de ses biens à Fontfroide tout en demandant à y être enterré. On ignore s'il meurt en Terre Sainte, comme Saint Louis, ou dans son pays, auquel cas il n'est pas exclu qu'il soit effectivement enterré ici. Le gisant de chevalier que vous voyez dans cette chapelle aurait pu être le sien mais ce n'est qu'un ajout tardif de Gustave Fayet.
En tous cas c'est bien Olivier de Termes qui a fait construire cette chapelle destinée à devenir la chapelle des morts pour les moines. C'est ici que se déroulait la cérémonie funéraire avant que le défunt ne soit transporté au cimetière par la porte dite " porte des morts " qui y mène directement. La toute première porte des morts s'ouvrait dans le bras sud du transept de l'église. Plus tard, une seconde porte a été ouverte dans cette chapelle en même temps que le cimetière des moines a été surélevé de deux mètres du fait de son agrandissement.
Retour haut de page