Votre circuit
Aude
Narbonne
Les moines cisterciens s’installent toujours là où il y a de l’eau. Le massif de Fontfroide tient justement son nom de la source d’eau froide – en latin « fons frigidus ». C’est autour de cette source que les premières pierres de l’abbaye sont posées vers 1093.


Une abbaye du XIIe siècle, intégralement préservée avec tous ses bâtiments dont la visite ne laisse pas indifférent.

 Zevisit

L'Abbaye de Fontfroide, 9 siècles d'histoire et d'art

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch
  • La cour d'honneur

    1. La cour d'hon...

  • Le réfectoire des convers

    2. Le réfectoir...

  • La cour de travail/cour Louis XIV

    3. La cour de tr...

  • La ruelle des frères convers

    4. La ruelle des...

  • Le cloître 1

    5. Le cloître 1

  • Le cloître 2

    6. Le cloître 2

  • L'église

    7. L'église

  • La chapelle Saint Bernard

    8. La chapelle S...

  • La salle capitulaire

    9. La salle capi...

  • Le dortoir des convers

    10. Le dortoir d...

  • Le cellier

    11. Le cellier

  • La chapelle des étrangers

    12. La chapelle ...

  • La roseraie

    13. La roseraie

  • Les jardins en terrasse

    14. Les jardins ...

x

L'Abbaye de Fontfroide, 9 siècles d'histoire et d'art

L'histoire de l'abbaye, de sa fondation à nos jours, est racontée sous l'angle à la fois religieux et artistique par un témoin privilégié de sa renaissance, au début du XXe siècle.

Ricardo Viñes est un pianiste espagnol virtuose, élève d'Albenitz et ami intime de Manuel De Falla et de Ravel. C'est l'interprète préféré de Debussy. Ce dernier disait de Vines "il joue ma musique mieux que moi". Il apprécie également la peinture,

Le mot

Frère convers : les frères convers étaient des religieux, mais pas des moines, affectés aux ateliers dans l'abbaye et aux travaux des champs à l'extérieur de l'enceinte.
notamment celle d'Odilon Redon dont il possède quelques pièces. C'est leur ami commun, Maurice Fabre qui présente Viñes à Gustave Fayet en 1901.
Le sachant très croyant, les Fayet emmènent un jour de 1906 Viñes à Fontfroide, en "pèlerinage" car cette abbaye est chère au coeur de la famille depuis l'époque ou les derniers moines cisterciens l'habitaient encore. Le lieu est dans un état de désolation qui marquera tout le monde, en particulier le pianiste.
À partir du moment où la famille Fayet rachète l'abbaye de Fontfroide, Viñes fera partie des invités permanents, lesquels se nommeront eux-mêmes les Fontfroidiens. C'est aussi un des deux photographes à qui on doit les portraits de la famille pris dans l'abbaye. Il a également tenu un journal dans lequel il parle souvent de ses moments passés à Fontfroide et des relations de Fayet et Redon, entre autres.
Sa connaissance intime de la famille Fayet et de l'abbaye de Fontfroide, mais aussi sa connaissance de la religion en font un témoin particulièrement pertinent, capable d'évoquer aussi bien les conversations entre artistes sur les bancs de la roseraie auxquelles il a assisté, que la règle de Saint Benoit.
C'est lui qui guide le visiteur dans sa visite audio de l'Abbaye. De la cour d'honneur    aux jardins classés Monument Historique   , en passant par l'unique ruelle des frères convers   , le fabuleux cloître    et bien entendu l'église Sainte-Marie   , Viñes nous fait voyager dans les 9 siècles de l'histoire de ce lieu exceptionnel.

[ Accès au diaporama ]

Le saviez vous ?

Dans une abbaye cistercienne, toute représentation humaine ou animale est interdite. C'est pourquoi, les chapiteaux au sommet des colonnettes notamment, représentent uniquement des motifs végétaux.
Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch
Retour haut de page

Photo de gauche : Cloître de l'Abbaye de Fontfroide
Abbaye de Fontfroide