Le mystère de l'abbaye de Vauclair >

Le pigeonnier

Version mobile
English Néerlandais

Le pigeonnier

Le pigeonnier était un sorte de privilège féodal, un symbole seigneurial.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le pigeonnier. J'ai pu lire le colombier aussi. Eh oui, je croise les infos ! C'est le métier qui rentre.
Une sacrée tour en tous cas pour des volatiles. Ca devait piailler ! 2, 4, 6, 8 ... Elle est... octogonale à priori. Enfin ce qu'il en reste...
Voyons mes notes.
Elle daterait du 17ème
Elle en a traversé des épreuves cette abbaye. La guerre de cent ans avec les anglais qui l'ont incendiée. Puis les guerres de religion. Les invasions espagnoles durant la guerre de Trente ans...
(s'adressant aux pigeons) Eh oui. Ca vous dis quelque chose ça les pigeons. Vous avez connu, vous !?
Vous avez vu ces petits trous dans la brique ? Là haut, juste en dessous du toit et des quelques tuiles restantes ? J'ai lu que c'était des impacts de balles espagnoles justement.
Dingue! Et si il s'était fait plomber notre moine? Quelque chose comme un règlement de compte? Mouais. Continuons.
La tour a été éventrée par les bombes en 1917. Toujours la première guerre mondiale.
En tous cas avoir un pigeonnier, c'était trop la classe à l'époque. Une sorte de privilège féodal, un symbole seigneurial. Un symbole qui pouvait aussi nourrir des bouches en temps de famine !
Les briques rouges c'est typique dans la région. Y a encore une tour du même genre -mais intacte- à Laon : le colombier des évêques.
Eh les pigeons. Vous êtes où ? ... Etrange ça....
Bon. Ben je crois qu'on a fait le tour. Direction la première grosse ruine là bas sur la droite avec cette espèce d'allée voûtée. C'est le bâtiment des convers. En route.
(pour elle-même) Vu les bizareries ambiantes, je sais pas trop ce qui m'attend.
Retour haut de page