Le sentier de la Salamandre à Vierzon >

Les animaux de la forêt

Version mobile
English

Les animaux de la forêt

Vous l'avez peut-être remarqué sur votre gauche au loin dans la clairière....et oui, c'est bien un sanglier !
Vous ne l'avez pas entendu venir ? C'est normal, car il s'agit d'une sculpture !
D'autres animaux emblématiques de la forêt de Vierzon sont cachés dans les alentours.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous avez besoin d'aide pour les trouver ? Face au pupitre levez la tête et vous verrez dans un arbre une chouette hulotte. Derrière vous, en hauteur, un écureuil roux. Faites ensuite un quart de tour sur votre gauche pour découvrir un pic épeiche.
Toutes ces espèces sont protégées, sauf le sanglier... ce grand ongulé peut être parfois nuisible à la forêt. Quelques prélèvements sont donc nécessaires pour conserver l'équilibre de l'écosystème forestier.
TROMPE / LE SANGLIER (enregistrée sur place)
Ah justement, voilà que le sonneur de trompe lui rend hommage avec cette mélodie intitulée Le sanglier.
Derrière l'instrument, Benoit Garnier, sextuple champion du monde, il est aussi sonneur de trompe au sein de l'ONF....
On parle toujours du souffle mais c'est pas forcément la qualité première, il faut avoir de bonnes lèvres, une bonne musculature de bouche, les lèvres fonctionnent comme des cordes, plus on les tend plus ça fait aigu, plus on les détend plus ça fait grave.
TROMPE / Ave maria (piste son CD)
Aujourd'hui la trompe de chasse est devenue un instrument à part entière.... vous reconnaissez cet air ? C'est l'Ave maria. Le répertoire s'élargit !
Mais au fait quelle est la différence entre la trompe et le cor de chasse ?
12 cm ! La trompe est 12 cm plus longue que le cor et sonne donc en ré. Le cor, lui, est en mi ou en si bémol.
La trompe mesure 4 mètres 545 exactement quand elle est déployée. C'est en 1820 que sa forme est conçue sur la base d'un enroulement de trois tours et demi ; on l'appelle la trompe d'Orléans. Au 17e siècle, le modèle précurseur appelé la Dampierre était beaucoup plus volumineuse, elle n'était enroulée qu'en un tour et demi, puis vint la Dauphine en 2 tours et demi et enfin la d'Orléans. Benoit Garnier.
Tout ça c'était simplement pour les cavaliers qui avaient à l'époque des tri-cornes très larges et pour mettre la trompe, ce qu'on appelle en sautoir, c'est-à-dire autour du buste, il fallait donc un grand diamètre pour passer autour de ce couvre-chef et depuis l'arrivée de la bombe, enfin la toque d'équitation, cette trompe qui était très embarrassante à l'époque, on l'a enroulée donc plus court, ce qui fait que c'était moins embarrassant et ça passait autour de la toque.
On recense près de 10000 sonneurs dans notre pays. Mais cet instrument typiquement français a su s'exporter, on trouve des adeptes du Maroc aux Etats-Unis !!
A l'ONF la trompe c'est une institution ; elle est représentée avec le rameau de chêne sur l'insigne des forestiers.
TROMPE / Les Echos de Vouzeron (piste CD)
Vous les entendez, les sonneurs de l'ONF ?
Ils interprètent, pour vous les Echos de Vouzeron, un hymne local qui sied parfaitement au décor.
Retour haut de page