Vesoul et son agglomération >

La Motte

Version mobile
English

La Motte

La Motte.
A Paris, il y a la Tour Eiffel, à Vesoul nous avons la Motte
Déclaration signée Daniel Sassi, un Vésulien passionné d'Histoire. Le décor est planté : les habitants de Vesoul tiennent à leur symbole.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Il faut dire que quelle que soit la route empruntée, c'est la première chose que l'on voit en arrivant ici.
Tel un phare dressé dans la nuit, attirant à ses pieds toute la population...
Quel lyrisme !
Oui, mais quelle vue ! Au sommet de la Motte, à 371 m. d'altitude, on domine toute la région. En plus, avec la table d'orientation on peut décrypter tout le paysage : à 360 degrés !
Le lac, la chaîne du Jura, les communes avoisinantes... et puis la ville bien sûr.
On l'appelle " la Motte " parce que c'est une colline ?
Pas tout à fait. Son nom vient surtout des tours médiévales en bois érigées sur des tertres, on appelait cela des " mottes castrales ".
La toute première habitation de Vesoul a été construite ici même en 899 : le Castrum Vesulium, le château de Vesoul.
Retrouvons Daniel Sassi pour en savoir plus....
Les Comtes de Port ont choisi la butte de la Motte pour construire une tourelle en bois -on appelait ça un château à l'époque- afin de surveiller toute la contrée et au fur et à mesure les habitants sont venus autour de ce promontoire pour être protégés à l'intérieur des palissades. Les maisons ont été construites un peu plus bas sur les coteaux de la Motte, alors bien sûr après, aux 11e-12e-13e siècles, etc... il y a eu des murailles qui ont été construites pour protéger ces habitants.
Donc tout est parti de la Motte.
Oui, mais autour, il n'y avait que des marécages. Il a fallu les assécher. La ville s'est ensuite étendue vers le sud au-delà des murailles. Dans la direction que regarde l'immense statue de la Vierge.
Et cette statue a une histoire. Ça remonte à juillet 1854. A l'époque, la région était touchée par le choléra. Le curé de Vesoul propose aux fidèles d'aller prier la Vierge à Echenoz la Méline, un village voisin où une statue de Marie a été retrouvée. Daniel Sassi :
Il y a eu d'après les écrits plus de 10 000 personnes qui se sont rendues à Echenoz la Méline pour prier la Vierge Marie et donc Vesoul par la suite a été préservée du choléra et la statue de la Vierge, la chapelle, ont été édifiées.
C'est donc pour remercier la Vierge que les Vésuliens ont construit cette chapelle...
Oui. C'est un lieu de pèlerinage.
Et avant, au 17e siècle, on avait érigé une grande croix pour protéger le vignoble.
Il y a avait des vignes ici ?
Oui, sur tous les coteaux alentours! Tu verras, on aura l'occasion de reparler de ce passé vigneron en visitant le Pays de Vesoul.
En route alors !
Retour haut de page