Saint-Malo >

Le Petit Bé

Version mobile

Le Petit Bé

A bord d'une embarcation conçue pour voguer entre les rochers, le Petit Bé se rapproche lentement...
Mais avant de l'attaquer, un petit rappel historique s'impose...
Nous sommes à la fin du 17e siècle. Français, anglais et hollandais se livrent une incessante guerre maritime. Port de grande importance, Saint-Malo se dote d'un solide système de défense, imaginé par Vauban : une série de forteresses

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
avancées en mer, double rempart face à l'ennemi. On y trouve alors le Fort national, le Fort de la Conché, le Fort Harbourt et, bien sûr, le Petit Bé.
Suivez le guide et montez en haut du rocher. De là-haut, vous verrez que ce fort n'a de petit que le nom...
ITV - " Tous les forts ont eu des règles communes. Esthétique, il fallait qu'ils soient beaux pour l'oeil des riverains, des malouins, mais fallait qu'ils soient suffisamment impressionnants pour l'ennemi. Le Petit Bé est absolument imprenable et au point de vue défense, ça vaut dix navires ! ".
Cerné par la mer, à sept-cents mètres de la côte, à l'extérieur le Petit Bé jouit d'une belle vue sur Saint-Malo et ses remparts. A l'intérieur, il pouvait accueillir une garnison de cent soixante hommes, équipée de dix-neuf canons et deux mortiers !
Tout cela s'achève à la fin 19e siècle. La guerre est finie, l'armée française confie la garde du Petit Bé à la ville de Saint-Malo mais cela ne l'empêche pas d'être quelque peu délaissé pendant... cent cinquante ans !
Notre guide, Pierre-Alain Marcel, ne l'oublie pas. Passionné des forts Vauban il a su redonner vie, petit à petit, au bâtiment abandonné, qui en avait bien besoin...
ITV - " Concrètement, il était délabré de tous les côtés. Il y avait pas un endroit qui rachetait un autre. Tout était à reprendre, que ce soit le bâtiment, le corps de garde, le parapet, les créneaux, l'intérieur,... Même l'infrastructure des cheminées oe celle-ci avait disparu par exemple oe, tout était à reprendre ! ".
Après plus de dix ans de travaux, au gré de la météo et des marées, le Petit Bé a presque retrouvé son allure d'antan !
Et il se visite ! Vous pouvez vous y rendre parfois à pied, le plus souvent en bateau. Guettez le drapeau, tout en haut. S'il est hissé, vous pouvez y accéder. Passez la porte qui mène à son histoire, à son passé, à sa jeunesse retrouvée mais n'oubliez pas en partant de bien la refermer...

Retour haut de page