Saint-Malo >

Le Grand Bé

Version mobile

Le Grand Bé

Bé. B-É. Un nom aussi court qu'étrange. Mais pas tant que cela, quand on sait qu'en breton, " Bey " veut dire " tombe ", " tombeau ".
Et pourtant, cet îlot rocheux serait un symbole de commencement puisqu'il est considéré comme la première commune de Saint-Malo, en 1308 !
Ancien territoire militaire, avec son voisin le Petit Bé il se transforme à la fin du 19e siècle en " promenade hygiénique ", activité déclarée d'utilité publique par le président Félix Faure !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Tantôt les pieds dans l'eau, tantôt au sec, il ne se laisse pas aborder aisément : le Grand Bé n'est accessible qu'à marée basse. Attention à ne pas vous faire piéger...
D'ailleurs, il y en a un qui est resté captif. Volontairement, même ! C'est François-René de Chateaubriand, qui repose sur le Rocher depuis plus d'un siècle...
Citation Sonia de la Tour du Pin : " Il n'y a pas de jour où, rêvant de ce que j'ai été, je ne revois en pensée le rocher sur lequel je suis né, la chambre où ma mère m'infligea la vie, la tempête dont le bruit berça mon premier sommeil ".
Il écrit ces mots, dans les Mémoires d'Outre-Tombe. Au gré de ses voyages à terre ou en mer, même sans y vivre, le poète malouin restera toujours fidèle à sa ville natale et à la mer, compagne de son enfance.
ITV - " Il est fasciné par cet élément qu'est la mer, qui incite au rêve.
Sonia de la Tour du Pin Verclause, propriétaire du château de Combourg
Souvent, brusquement, il partait de la bande de jeunes avec qui il faisait des jeux sur la plage. Il faisait des apartés, il s'éloignait pour être seul et il se retrouvait sur le rocher du Grand Bé, juste pour le plaisir de la solitude devant cette immensité qu'est la mer qui, je le répète, incite au rêve, à la pensée et à la réflexion ".
Chateaubriand grandit, écrit et devient un écrivain notoire. Viscéralement attaché à son rocher, il demande à être inhumé sur le Grand Bé, vingt ans avant sa mort. Souhait qui lui sera accordé, non sans difficultés : on n'enterre pas hors des cimetières !
En 1848, lorsque des milliers de personnes accompagnent sa dépouille vers le rocher, la dernière demeure du poète se fait pourtant anonyme...
ITV- " Chateaubriand n'a pas voulu ni nom, ni date. Mais c'est le comble de l'humilité tout en étant le comble de l'orgueil, parce qu'on sait en arrivant sur le Grand Bé qui est enterré là. Je n'ai pas besoin d'être inscrit dans la pierre pour savoir que je suis là. Il n'y a pas besoin de dire qui c'est, on sait ! ".
Depuis la Plage du Bon Secours empruntez le passage découvert à marée basse. Faites le tour du Grand Bé et vous trouverez, face à la mer, une tombe surplombée d'une simple croix de granit. Rien de plus. A quelques mètres de là, une inscription :
Citation Sonia de la Tour du Pin : " Un grand écrivain français a voulu reposer ici pour n'entendre que la mer et le vent. Passant, respecte sa dernière volonté ".
Alors profitez de la vue sur la rade de Saint-Malo et la côte d'Emeraude puis poursuivez votre chemin, discrètement...

Retour haut de page