Route de la Dombes >

Dompierre-sur-Veyle

Version mobile

Dompierre-sur-Veyle

Dompierre-sur-Veyle. Le Grand Marais
L'endroit idéal pour parler pisciculture. C'est vraiment l'activité phare ici.
Et oui ! Avec une production annuelle de 1200 tonnes environ, la Dombes est la première région piscicole en eau douce de France.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Eric Liatout nous accompagne, il est pisciculteur à St-Marcel-en-Dombes.
Cet étang le grand marais est un des plus grands et des plus beaux étangs de la Dombes avec un écosystème vraiment naturel et qui perdure depuis plusieurs siècles déjà, et il apporte beaucoup de plancton et ça se développe très facilement. Le grand marais peut produire jusqu'à 20 tonnes de poisson par an les bonnes années.
Brochets, carpes, tanches, gardons...Les étangs sont de vrais viviers entretenus de manière naturelle.
c'est un ancien développement durable qui a été mis en place au moyen-âge et qui fonctionne encore très bien de nos jours.
Aux mois d'octobre et jusqu'à fin mars, les Dombistes pratiquent la pêche d'étangs... une tradition millénaire :
Ambiance filet
L'étang a été vidé, mais il reste une poche d'eau : la pêcherie...
Les hommes sont en train d'y encercler le poisson à l'aide d'un filet à grosse maille....puis ils vont répéter l'opération avec des filets plus petits.
Ambiance tri
Le poisson sera ensuite déversé dans la gruyère... une table où on trie le poisson. Il passe dans les mains expertes de quatre personnes...
C'est une équipe de professionnels, tous des jeunes gens entre 60 et 65 ans (rires), on voit que ça fait déjà des années qu'ils font ça.
Ambiance poisson qu'on déverse et jeté dans bacs
Moi je suis né là-dedans, j'ai travaillé avec mon grand-père, mon père, pis maintenant je viens aider les enfants par plaisir.
(eric liatout)
Là dans la table de tri, y a de la carpe surtout et puis c'est mélangé avec un petit peu de tanchons, avec des gardons et puis des perches aussi, donc on trie, on sélectionne par variété, après c'est pesé et monté dans le camion.
Et oui car la vente se fait en direct sur la digue. Le prix a été fixé quelques semaines auparavant.
Alors ça c'est des carpes, carpes 36...
Des carpes, il y en a moins que prévu. Les cormorans sont passés par là....Michèle Josserand est propriétaire de plusieurs étangs.
Au printemps par exemple mon mari est arrivé sur l'étang y avait un vol de cormorans, y avait 500 cormorans mais on ne sait pas ce qu'ils ont pu manger... Et puis là, la semaine dernière encore 50 cormorans donc la prédation elle est tout le temps
Une partie de la pêche est remise à l'eau. Des poissons trop petits qui deviendront les carpes de demain.
La feuille, c'est la petite carpe d'un été, après elle s'appelle le panot quand elle a deux étés et après c'est la carpe en trois étés mais on arrive à faire en deux étés une carpe.
Alors tanchons pour nous, 19 kilos !
On estime en moyenne qu'un étang génère 200 à 400 kilos de poisson à l'hectare... ces hommes auront donc sorti et trié plusieurs tonnes aujourd'hui...
De quoi mériter un verre de vin et des rillettes de carpes...C'est aussi cela la tradition dombiste !
N'hésitez pas à prendre une carte de pêche le temps d'une journée pour essayer vous aussi d'attraper une carpe dans les étangs destinés à ce sport!
Continuons notre découverte en suivant le fléchage de la Route de la Dombes. A bientôt.

Retour haut de page