Pays du Coquelicot >

Albert - Souvenir de la destruction

Version mobile
English Néerlandais

Albert - Souvenir de la destruction

Nous sommes à Albert, devant la basilique.
La ville a été occupée au début de la guerre par les Allemands puis évacuée après la bataille de la Marne. Elle a subi de terribles bombardements.
Bruits de bombardement

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
< " Plus rien que des tas de pierres, inégaux ; par endroit des poutres émergent des chevrons et des planchers.oe ce sont là les maisons les plus épargnées. Les murs se sont écroulés comme jeu de carte sous les bombardements. "
Pourtant, la vierge dorée de la basilique protège encore la commune.
Des centaines de soldat ont raconté à leurs proches l'histoire de la basilique d'Albert, bombardée par les Allemands en janvier 1915.
Et certains ont même imaginé une légende....>
La légende de la vierge penchée ... Pendant trois ans, les soldats racontaient que quand la vierge tomberait, la guerre serait terminée.
Aujourd'hui encore, on parle de cette superstition :
(micro-trottoir)
" Elle est restée comme ça penchée mais en fin de compte elle n'est jamais tombée. Donc c'est pour ça qu'on dit toujours qu'il y a un miracle. On peut le penser mais maintenant tout dépend comment on le pressent. Mais c'est vrai qu'elle est restée toujours en perpendiculaire ... sans jamais tomber. " ... Enfin... jusqu'au printemps 1918, peu de temps avant la fin de la guerre, lorsque les britanniques la détruisent pour éviter qu'elle ne devienne un observatoire utile à l'ennemi.
La basilique sera ensuite complètement rasée et reconstruite en 1922.
Cette basilique n'a pas été la seule visée à Albert par les bombardements. Toute la ville a été touchée. En 1919, elle était complètement détruite. Sur les 7343 habitants de 1914, il n'en restait plus que .... 120 !
Vous vous demandez peut-être pourquoi la guerre a été plus terrible ici qu'ailleurs ?
Et bien il faut comprendre : Albert était une ville carrefour pour les alliés pendant la bataille de la Somme. Tout se passait ici ! L'Etat Major, l'hôpital, les dépôts de matériel et tous ces convois qui passaient et repassaient.
Et que s'est-il passé ?
Et bien. Les Allemands sont revenus.
En 1918, au mois de mars. Les Britanniques ont mis cinq mois pour les déloger. La ville était sous une pluie d'obus.
Détruite à 90 %, Albert a été entièrement reconstruite grâce à l'aide de la ville de Birmingham. C'est le style Art Déco qui a souvent été choisi.
Oui, regardez l'immense bâtiment de l'Hôtel de Ville Néo flamand avec ses vitraux.
Et la gare aussi. Allez la voir. Vous pourrez observer son plafond orné d'un avion Potez 36.
Potez ? Comme Henri Potez ? Le pionnier de l'aéronautique ? L'homme qui a inventé l'hélice Potez Bloch des avions alliés ?
Oui, il était originaire d'ici. En 1922, l'industriel a construit sa première usine à Méaulte, juste à côté d'Albert. Aujourd'hui, la tradition s'est perpétuée avec la production des cockpits pour Airbus.
Mais on est loin de la Grande Guerre là !
Pour mieux connaître l'Histoire de cette ville, notamment pendant la bataille de la Somme, n'hésitez pas visiter le musée " Somme 1916 ", à droite de la basilique. Il a été aménagé dans un ancien souterrain de défense de la seconde guerre mondiale.
Découvrons maintenant la basilique , celle qu'on surnomme la " Lourdes du Nord ".
Retour haut de page