Nancy : sur les traces du Duc Stanislas >

Place Stanislas

Version mobile
English Deutsch

Place Stanislas

Cette place, inscrite à l'inventaire du patrimoine mondial par l'UNESCO et première de toutes les places royales françaises, relie l'ancienne et la nouvelle ville de Nancy ... Bon nombre d'éléments architecturaux prouvent qu'il s'agit à l'origine d'une place royale : les coqs et les couronnes dorées qui ornent les lanternes sur chaque bâtiment, les médaillons bleus décorés de la fleur de lys au sommet des fontaines. Tout respire le faste et l'opulence... Les grilles sont dorées à l'or fin pour mieux fixer la lumière du soleil au petit matin. Les fontaines dédiées au Dieu de la mer Neptune, et à son épouse Amphitrite, coulent avec abondance...
Stanislas Leszczynski devenu Duc de Lorraine grâce à son gendre le Roi de France Louis 15, inaugure la place le 26 novembre 1755.
Une femme du peuple : Poussez-vous bon sang, je ne vois rien !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Un homme du peuple : Cessez de grogner et réjouissez-vous plutôt !... Aujourd'hui pour l'évènement du vin coule aux fontaines !
L'homme : Voilà Stanislas !
La femme : Il a l'air sympathique... Ça ne m'étonne pas qu'on l'appelle Le Bienfaisant...
L'homme : C'est un philosophe et mécène de surcroît... Un grand amoureux des arts !
La femme : Qui sont les hommes qui l'entourent ?
L'homme : Chut, taisez-vous !...
Stanislas : Mes chers amis nancéiens, je suis heureux en ce jour exceptionnel de vous présenter l'architecte de ces lieux magiques : Monsieur Emmanuel Héré qui a réalisé ce chef d'oeuvre en trois ans et demi !... Un véritable tour de force !
N'oubliez pas d'ovationner Monsieur Barthélémy Guibal , sculpteur des fontaines et Monsieur Jean Lamour, a qui l'on doit ces somptueuses grilles dorées qui me rappellent tant ma chère Pologne...
L'homme (chuchotant): On prétend que le mariage de la pierre claire, de l'éclat des ors et du fond brun des fers est l'idée de Stanislas.
La femme : Ce n'est pas la statue de Louis 15 qui aurait dû être érigée au centre de la place, mais celle de Stanislas !
Cette femme ne croit pas si bien dire... Lors de la Révolution française, la statue du roi de France est démontée et fondue pour devenir boulets à canon. Ce n'est qu'au début du 19 e siècle qu'elle est remplacée par la statue de Stanislas. Du doigt, il désigne l'Arc de Triomphe dédié au roi Louis 15. Ce monument s'inspire des arcs de triomphe des empereurs romains, très à la mode au 18ème siècle.
Depuis une vingtaine d'années, on raconte que Stanislas pointe son index en direction des quartiers les plus animés de la ville à la nuit tombée !
Au 18 e siècle, la Place Royale rassemble autour d'elle les bâtiments majeurs de la vie sociale.
Voix féminine : Derrière la statue, à l'extrême gauche de la place habite le médecin de Stanislas...
Voix narrateur : Ensuite, s'étend l'Hôtel de Ville qui permet de relier le Duc de Lorraine à la population...
Voix féminine : A l'extrême droite de la place, c'est le logement de l'intendant de Stanislas ...
Voix narrateur : A droite, près de la fontaine d'Amphitrite, des brasseries accueillent alors les Nancéiens. De nos jours, c'est l'entrée du parc de la Pépinière : 23 hectares de verdure au coeur de la ville !
Voix féminine : Et sur le côté gauche, près de la fontaine de Neptune, c'est le collège de médecine. Aujourd'hui à cet emplacement, se tient le Musée des Beaux Arts...
La création du Musée des Beaux Arts de Nancy est officialisée par Napoléon Bonaparte. Après avoir occupé différents lieux dans la ville, le Musée s'installe en 1936 Place Stanislas. En 1999, un grand chantier de rénovation lui donne son aspect actuel.
N'hésitez pas à emprunter le parcours proposé aux visiteurs. Vous découvrirez une grande diversité d'espaces architecturaux alliée à la richesse du patrimoine de la ville, du 18 e siècle jusqu'à nos jours !
Retour haut de page