Mont Sainte-Odile >

La statue de Sainte Odile

Version mobile
English Deutsch

La statue de Sainte Odile

La statue de Sainte-Odile
C'est dans un geste protecteur qu'Odile est représentée au sommet du couvent... En 1920, le sculpteur colmarien Alfred Klem lui a donné une belle allure, s'inspirant des traits de sa propre fille qui rentrera ensuite au couvent.
Entre ciel et terre, Sainte Odile porte sa tenue d'abbesse, avec sa croix et sa crosse, dans laquelle vous pourrez discerner un symbole qui ressemble un peu à un homme, avec deux bras et deux jambes dessinés d'un trait simple. C'est un clin d'oeil du sculpteur à la confrérie des tailleurs de pierre.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Cette statue, de 4 mètres de hauteur, on peut la voir depuis la plaine et elle apporte beaucoup de sérénité à qui la contemple... Le Chanoine François Geissler, délégué épiscopal aux affaires temporelles, lui, ne se lasse pas d'admirer ce personnage, justement, hors du temps.
"Très peu de temps après sa mort, sa réputation de sainteté a fait qu'on l'a déclarée sainte... C'est vrai que les procès de canonisation que nous connaissons aujourd'hui n'ont rien à voir avec la manière dont on fonctionnait à cette époque-là, sauf à considérer qu'on rejoint un petit peu ce qui s'est passé autour de Jean-Paul II, où, dès ses funérailles, certains disaient 'Santo Subitu', c'est-à-dire 'immédiatement saint'. Je crois que c'est un peu ce qui s'est passé pour Odile, même s'il a fallu attendre l'immédiat après-guerre pour qu'elle soit déclarée patronne de l'Alsace. C'était une réalité qui était là, présente depuis des siècles, mais l'officialisation n'a eu lieu qu'après la guerre. C'est intéressant de se dire qu'elle est patronne de l'Alsace, non pas du diocèse de Strasbourg, mais bien de la terre d'Alsace, et donc ça concerne tous les Alsaciens, et ceux qui viennent sur cette terre d'Alsace."
Cette terre d'Alsace, Odile y est fortement attachée puisque ses racines sont ici: elle la fille du Duc d'Alsace Adalric, le gouverneur militaire du secteur... C'est ici qu'il décidera de fonder pour elle une maison de prière.
Née aveugle vers 660, son père voulait pourtant la tuer. Pour la sauver, sa mère l'enverra à Palma. Là, elle sera guérie de sa cécité, pendant son baptême, au moment où l'huile sainte lui touche les paupières...
Revenue en Alsace, Odile ne cessera jamais de prier et de veiller sur les pèlerins et malades, jusqu'à sa mort à Hohenbourg, avant 723.
Retour haut de page