Découverte de la Haute-Loire >

La Cathédrale

Version mobile
English

La Cathédrale

...132, 133, 134. Ca y est, vous voici en haut des marches ! (intro maîtrise de la Cathédrale). Ecoutez, la maîtrise de la Cathédrale est en pleine répétition. Laissez-vous porter par l'originalité des lieux : un tiers de l'édifice bâti sur le rocher, les deux tiers restants sont dans le vide, cette église n'a rien de banal ! Et son entrée vous mène en plein coeur de l'église, par ce grand escalier qui vous aspire. Une sensation étrange et spirituelle. Le Père Gobilliard, recteur de la Cathédrale, nous en confie sa propre interprétation...
"En rentrant dans cette église on a l'impression d'être accueillis par une mère. Pour nous, chrétiens, l'église est une mère, et à la façon dont elle est construite on a le sentiment d'être accueilli, l'église nous ouvre ses bras et justement, pour y accéder il faut y accéder par un escalier qui s'appelle l'escalier du ventre. Donc on a l'impression vraiment de rentrer à nouveau dans le ventre maternel, d'être accueilli comme un enfant. On a tous le souvenir ému et un peu nostalgique du rapport à la mère et franchement on vit une expérience, même pour les non- croyants, on vit une expérience très forte ici "
Eglise romane construite à l'époque gothique; mélange d'influences orientales, italiennes et espagnoles; cathédrale, sanctuaire et basilique à la fois : cette église est unique ! C'est d'ailleurs pour cela qu'elle est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. Lieu de passage très fréquenté, on vient y admirer la gardienne des lieux : la Vierge Noire, Notre Dame du Puy-en-Velay. Le mystère de sa couleur reste entier et à son sujet une seule chose est certaine, c'est la fascination qu'elle exerce sur les visiteurs depuis des siècles. Comme cette pierre volcanique, à gauche du choeur. C'est la "Pierre des fièvres. Elle est à l'origine de ce lieu saint...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
"Cette pierre est là parce qu'au 6e siècle -nous dit la légende - une femme des environs du Puy est venue, portée par ses amis parce qu'elle était malade, pour s'allonger sur cette pierre à la demande d'un homme qu'elle a vu, en songe, dans son rêve. Et en s'allongeant elle s'est assoupie et elle a vu à nouveau en songe cette fois la Vierge Marie entourée d'une multitude d'anges, et à son réveil elle était guérie. Voilà ce que nous dit la légende et c'est la légende de fondation du sanctuaire".
Vieille de 14 millions d'années, on dit que cette pierre "a vu passer toute l'humanité" ! Et tous les pèlerins aussi, qui s'allongent dessus pour confier leur souffrance ou déposer leurs soucis.
(bruit de cloches) Ces mêmes pèlerins qui se retrouvent ici tous les matins à sept heures, avant de partir en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle. Et vous d'ailleurs, ça ne vous donne pas envie de le prendre, ce chemin ? Descendez les marches et suivez le balisage rouge et blanc...

Retour haut de page