Cannes : secrets d'une ville mythique >

Palais des Festivals

Version mobile
English

Palais des Festivals

Vous êtes devant le palais des festivals et des congrès. Au n?1 boulevard de la Croisette. Placez vous en bas des marches de l'escalier d'honneur et son célèbre tapis rouge.
" Je déclare ouvert le festival international du film de Cannes ".
Cette phrase opère sa magie chaque année depuis 1946

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Zoom sur l'histoire du festival.
1938 . Le rendez vous mondial du cinéma, c'est Venise : La Mostra.
Hitler impose à Mussolini de faire primer " les dieux du stade " de la réalisatrice allemande Léni Riefenstahl. Mais des intellectuels protestent contre ce choix imposé. Ils décident de créer un festival libre.
C'est la France qui est choisie. Cannes l'emporte. Le premier festival aura lieu après la guerre le 20 septembre 1946.
Ouverture du premier festival de cannes.
Pour 3 semaines, Cannes devient la capitale du cinéma international,
Sur la croisette pavoisée aux couleurs des 19 nations participantes, la classique bataille de fleurs a préludé aux compétitions des maîtres films, choisis dans la production de chaque pays.
Dans cette compétition pacifique, quelle place remportera le cinéma français aux prises avec le cinéma américain et avec le cinéma soviétique ?
Le festival devient l'outil du 7 ème art. Incontournable, irremplaçable, sans concurrence. L'événement mondial le plus médiatisé avec les jeux olympiques...
Hors compétition, un certain regard, semaine de la critique, quinzaine des réalisateurs, les projections parallèles, c'est bien mais c'est surtout la palme d'or qui est prestigieuse... Palme : l'emblème du blason de la ville.
Charlotte Rampling , ouvre en 2002 la remise des prix par ce discours :
?Bonsoir... Good evening... On a bien fait de supprimer le mot " fin " des génériques de films, car il n'y aura jamais de fin pour l'émotion ; mais ce soir " arrêt sur image ". Ce soir, c'est la cérémonie de la remise des prix, le film dans les films, le rituel sacré du festival de Cannes. Chaque année, le palmarès du jury, officiel, déchaîne les passions, mais ne nous laisse jamais indifférents. Que l'on soit pour ou contre le choix du jury, on respecte sa propre perspective des choses, c'est la règle du jeu. "
Les marches du palais, chaque année, au mois de mai, les stars le montent, éblouies par les flashes de centaines de photographes, filmées par toutes les télévisions du monde, elles montent, sous les applaudissements.
Au sol, dans des carreaux de terre cuite, plus de 300 empreintes de mains. Cherchez et vous trouverez, par exemple, celles de Jeanne Moreau ou de Clint Eastwood . Allez, je vous aide.
Placez-vous dos à l'escalier d'honneur, repérez le buste de Georges Pompidou en face.
Allez devant lui. Là, tournez vers la mer, la 7 ème plaque, c'est Jeanne Moreau, entre Arletty et Jean Claude Brialy , 5 plaques plus loin, Clint Eastwood .
Et la main à 4 doigts, vous l'avez vue ? C'est celle de Mickey Mouse.
Maintenant, regardez à droite : l'office du tourisme. Si le tapis des escaliers est rouge, celui de l'office est bleu. Vous y êtes toujours le bienvenu.
En face de l'office, le square Mérimée reconnaissable à sa statue équestre
Prosper Mérimée, l'auteur de " Colomba " et de " Carmen ", était un familier de Napoléon III. Inspecteur des monuments historiques, il découvre Cannes et en tombe amoureux.

Retour haut de page