Cannes : secrets d'une ville mythique >

Le Carlton et les Palaces

Version mobile
English

Le Carlton et les Palaces

Nous sommes devant le Carlton.
Asseyez vous sur une des fameuses chaises bleues cannoises et regardez le.
C'est le plus célèbre, le plus historique, le plus tout ce que l'on veut des palaces cannois. Aujourd'hui, il appartient à une chaîne anglaise, mais il est l'oeuvre du français Henri Rühl .

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Il est inauguré en 1912. 230 mètres de façades, 338 chambres dont 28 suites. Son grand salon est en partie classé monument historique. Son nom est d'origine scandinave. Il signifie : "la ville de l'homme libre".
Regardez maintenant un peu sur la droite, nous allons rêver ensemble.
Une curieuse villa, mini château du Moyen Age : c'est très tendance... il y a 100 ans. Imaginez une calèche, deux chevaux, pour aller prendre un thé dans une villa ou l'autre, elles étaient si nombreuses alors, sur la Croisette.
Un peu plus à droite encore, après le Miramar , le Martinez, style art déco. Ferrari ou Rolls ? Leurs propriétaires sont peut-être dans les deux appartements terrasses de 500 m2. Chacun.
Et plus loin sur la Croisette, une roseraie. 2000 plantes ; Un lieu idyllique pour parler d'amour.
Juste après : le port Canto et quelques uns des plus beaux bateaux du monde ..
Le rêve est là. Il suffit de regarder.
Et puis, il y a le Palm Beach, célèbre casino qui a accueilli la jet set des années 30 à 70.
A gauche maintenant, le Noga Hilton.
Jadis c'était le cercle nautique, naguère le palais des festivals, aujourd'hui c'est ce bâtiment au design si pur.
Plus loin, le Majestic très art déco aussi mais avec 3 salons du plus pur style vénitien du 18ème siècle.
Beaucoup sont venus à Cannes et parmi eux de nombreuses célébrités. Vous voulez savoir qui et quand ?
Pour la plupart, ils sont venus dans ces palaces. Les autres dans des villas.
Les stars de la chanson ou du cinéma bien sûr, même B.B. - Elle n'était à l'époque que la starlette Brigitte Bardot -.
Mais sont venus à Cannes aussi : les plus grands de la politique, les têtes couronnées et les dieux sportifs : Pelé a joué un match de gala, Zidane a été formé par l'A.S. Cannes.
A la belle époque, on croisait l'Aga Khan ou le baron James de Rothschild.
Picasso qui venait peindre dans son atelier sur les collines de Cannes.
Quai Saint Pierre, un vieil homme, un peu rond, peignait. Sur sa tête, toujours des chapeaux originaux: c'était Winston Churchill. Il adorait le vieux port.
Beaucoup sont venus, certains sont restés même au delà de leur vie. Le cimetière du grand Jas, avenue de Grasse, est presque un bottin mondain.
La croisette, la mer : chaque été, un festival international d'art pyrotechnique. Un feu d'artifice par semaine, sonorisé et d'une demi-heure.
Dans la baie, des centaines de bateaux venus pour voir, sont vus et ajoutent au spectacle.
Cannes, c'est beau.
Retour haut de page