Avignon : visite autour du Palais des Papes >

Pont St-Bénézet

Version mobile
English

Pont St-Bénézet

Nous sommes en haut du rocher des Doms face au pont d'Avignon et au Rhône.
Le pont Saint Bénezet, vrai nom du Pont d'Avignon, date de la fin du 12 ème siècle. Reconstruit au 13 ème siècle, il s'achève pendant le règne des Papes. Imaginez. Il est alors composé de vingt-deux arches, et s'étend sur un kilomètre jusqu'à la Tour Philippe le Bel que vous voyez dans le prolongement du Pont.
Bénezet veut dire Petit Benoît. C'est le prénom de l'enfant qui selon la légende a construit le pont.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Benoit était un jeune pâtre. Un jour il entend des voix divines qui lui ordonnent de bâtir un pont dans la ville d Avignon. Bénezet qui était pur se rend sur-le-champ dans la Cité pour exaucer ce voeu . Mais là, il est moqué par tous. L'évêque décide néanmoins de mettre la foi de l'enfant à l'épreuve. Il demande à Bénezet de soulever une énorme pierre et de la porter jusqu'à la rive du Rhône. Aussitôt une nuée d'anges apparaît pour venir en aide au jeune pâtre. Ce sera la première pierre du Pont.
Bénezet meurt peu après, il sera enterré dans une chapelle construite sur le pont...
A l'époque des papes, le pont résiste difficilement aux terribles crues du Rhône. Constamment en rénovation, le pont coûte de plus en plus cher à la ville. Et au fil des siècles, on l'abandonne...
Mais on y danse où exactement sur ce pont ?
En fait, c'est SOUS le pont ! Car les Avignonnais ne peuvent pas danser dessus ! Son étroitesse empêche les sarabandes et les farandoles. Mais en dessous, c'est l'île de la Barthelasse , la plus grande île fluviale de France qui s'étend au milieu du Rhône. Au 19 ème siècle on s'y rend en barque à des pique-niques ou à la guinguette. C'est ainsi que les berges du Rhône se transforment en lieu de loisirs où l'on danse autour des arches, tous en rond, SOUS le Pont d'Avignon !
L'origine de la chanson demeure mystérieuse, mais elle est rendue célèbre au siècle dernier par Adolphe Adam qui la fait jouer dans son opérette Le sourd ou l'auberge pleine . Depuis, cet air a fait le tour du monde, et sur tous les rythmes....
En face, de l'autre coté du pont, c'est Villeneuve-lès-Avignon.
Lorsque le pont est bâti, il devient le passage entre le Saint Empire Romain Germanique dont dépend Avignon, et le royaume de France dont dépend Villeneuve. Face à la cité pontificale se dresse alors une ville royale.
N'hésitez pas à visiter Villeneuve-lès-Avignon. Vous y découvrirez l'abbaye bénédictine de Saint André entourée d'une forteresse, le couvent de la Chartreuse et la Tour de Philippe le Bel au bord du fleuve.
A vos pieds, en contrebas de la balustrade, une petite vigne a été plantée en l'an 2000. Elle réunit les quatre cépages traditionnels qui font la fierté des vins de Côtes du Rhône.
Avignon est aussi la capitale des Côtes du Rhône ! Goûtez avec bonheur, mais aussi avec modération, tous les vins de la région!
Avant de partir, admirez encore ce que Stendhal considérait comme "l'une des plus belles vues de France".
Frédéric Mistral, Prix Nobel de Littérature en 1904, rend aussi hommage à cette vue dans son " Poème du Rhône "
Ils voyaient arriver la Barthelasse verte,
partageant le fleuve en deux Rhônes ,
et puis plus rien, que le tournant de l'onde.
Mais soudain, tel qu'un rideau de théâtre
qui en aval se tire à l'horizon,
les arbres du rivage et les collines,
tout va diminuant pour disparaître
devant un colossal entassement de tours
que le soleil couchant enflamme et peint
de splendeur royale, de pourpre splendide.
C'est Avignon et le Palais des papes !
Avignon ! Avignon sur sa Roque géante !
Avignon, la sonneuse de la joie
qui , l'une après l'autre, élève les pointes
de ses clochers tout semés de fleurons ;
(...) Avignon, la ville accorte
que le mistral trousse et décoiffe
et qui, pour avoir vu la gloire tant reluire,
n'a gardé pour elle que l'insouciance !
Retour haut de page