Angoulême et ses murs peints >

Avenue Gambetta

Version mobile
English

Avenue Gambetta

Nous sommes avenue Gambetta face au mur de Lucky Luke et des Dalton.
La réalisation en face de nous fait partie de la série des "Fenêtres BD".
? la différence des murs peints, qui sont des créations originales, les fenêtres sont un travail d'intégration de visuels prélevés dans les albums. Une façon également de rendre hommage à des artistes disparus comme Franquin ou, ici, Morris...le créateur, il y a plus d'un demi-siècle, de Lucky Luke, des Dalton et de Jolly Jumper.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Contrairement aux murs peints qui exigent un long travail de préparation des supports et des semaines de mise en peinture, la réalisation des " fenêtres " se fait essentiellement en atelier.
Les personnages sont reproduits sur une toile, avant d'être intégrés au décor.
Ici le choix du sujet pour illustrer ce mur pignon est particulièrement judicieux. Vous avez remarqué cette différence entre le rez-de-chaussée en pierre de taille et les 2 étages de brique rouge ? Le mur d'origine devient un élément indispensable à la mise en scène des personnages.
La BD montre que sa présence, même sur des surfaces plus modestes, contribue à jeter un autre regard sur des lieux très passagers et longtemps ignorés.
L'avenue Gambetta, principal accès au plateau d'Angoulême depuis le nord, est particulièrement riche en murs peints.
Plus bas une création de Frank Margerin... et plus haut, vous la verrez en repartant, la fresque des "Sales Mioches" héros de la série de Berlion et Corbeyrand.
La "Cité de la création" qui réalise l'ensemble des murs peints de la ville est connue dans le monde entier pour ses fresques murales. A Angoulême elle revendique - avec les responsables du projet- une approche originale et différente, qui crée une identité propre à la ville...
Adéquation entre support et sujet... choix des graphismes, des couleurs, créations originales sur des sites privilégiés, l'objectif consiste à rendre la BD à la fois complice, visible et discrète.
A ce sujet, Halim Bensaïd l'un des responsables de la "Cité de la création" s'exprime dans le journal Charente Libre : >
Il faut rappeler aux Angoumoisins que c'est une expérience unique au monde.
La bande dessinée ici habite la ville sans la dénaturer. Il s'agit d'une véritable opération patrimoniale à part entière...
Ce n'est pas pour rien qu'elle est aujourd'hui reconnue comme capitale du neuvième art .
Alors on qualifie la bande dessinée comme le neuvième art ....ce qui suppose une liste des huit premiers...quels sont-ils ?
-... tic tac tic tac
- un indice : déjà à la renaissance on distinguait les arts dits majeurs -au nombre de 6-des mineurs. Plus tard, c'est le philosophe Hegel, dans son Esthétique , qui propose sa classification selon une double échelle de matérialité décroissante et d'expressivité croissante. Vous voyez ?
-alors, je me lance. En 1 je dirais l' architecture ; 2, la sculpture ; en 3, la peinture , 4, la musique , 5, la danse , et 6, la poésie .
-bravo ! Alors la suite est facile pour le 7 ème art ...
- le cinéma bien sûr !
- oui ! Une dénomination qu'on doit à l'un des premiers critique de cinéma, l'italien Ricciotto Canudo .
Pour la 8 ème place, je vous aide car elle est assez disputée : on a tantôt le théâtre , tantôt la photographie , ou la télévision. Ce qui nous amène au " neuvième art " : la bande dessinée .
- Et y a-t-il un dixième art ?
- AHH, les propositions sont nombreuses, On cite le plus souvent l'art numérique, le jeu vidéo et l'Internet. Voilà. On s'arrêtera là. Et encore bravo !
Vous voulez un autre exemple de cette intimité entre la ville et la BD ? < Regardez derrière vous !!! > Le nom de la place : c'est l'une des 1000 plaques de rues en forme de phylactère.
Madame ne peut pas dire "en forme de bulle" comme tout le monde !
Oui heu... je veux parler des bulles de dialogues dans les Bandes Dessinées.
Mais " phylactère ", c'est aussi le nom qu'on donnait à la banderole utilisée, par les artistes au Moyen Age, pour y inscrire les paroles des personnages d'un tableau ou d'un vitrail.
Retour haut de page